Fermer 
Port la Nouvelle, une Histoire, des Hommes
  
Port La Nouvelle est certes une jeune commune puisqu'elle vient récemment de fêter ses 160 ans. Mais si l'on s'intéresse à sa genèse, on découvre que les premiers édifices dont on fait mention à La Nouvelle sont, en 1589, une tour carrée destinée à protéger le grau et, au milieu du siècle suivant, une maison dépendant du domaine de Jugnes. Un peu plus tard, en 1681, une modeste chapelle, Notre Dame de Bonne Nouvelle, est édifiée, ainsi qu'une Maison de la Province.
 
 
  
En novembre 1704, grâce à l'entremise et au soutien de l'Archevêque Charles Le Goux de la Berchère, débutent les travaux de construction d'un môle au grau de la Nouvelle, travaux qui se poursuivent de manière plus ou moins régulière pendant tout le XVIII° siècle.
 
A la fin du XVIII° siècle, le hameau de La Nouvelle ne compte qu'une trentaine d'habitants. Quelques maisons sont regroupées dans l'angle formé par le canal des Carrières et l'extrémité occidentale du chenal du port : les trois bâtiments contigus de la Maison de la Province, l'ancienne maison des Fermes du royaume, la maison du capitaine du port ainsi que deux maisons particulières. En rive gauche du canal des Carrières et du chenal, se trouvent une poudrière et une écurie-bergerie.
 
Ce n'est qu'à partir de 1822 qu'un habitat en dur se développe le long du quai du port, en rive droite. En 1839, La Nouvelle compte environ 500 habitants. A ce moment- là, un cimetière est aménagé pour le hameau.
 
 
 
 
Le 21 juillet 1844, après huit ans de querelles juridiques entre Sigean, Gruissan et La Nouvelle, un Edit de Louis-Philippe érige La Nouvelle en commune, la population ayant augmenté dans une proportion étonnante et le trafic des navires étant particulièrement actif depuis l'occupation française de l'Algérie (1830).
C'est donc le 2 octobre 1844 qu'est installé le premier Maire de La Nouvelle, Jean-Baptiste Rival, ancien capitaine de marine, commissionnaire-chargeur et courtier maritime. Entre 1855 et 1858, se construit la ligne de chemin de fer reliant Narbonne à Perpignan et passant par La Nouvelle. La gare de La Nouvelle est, quant à elle, édifiée en 1857. La commune s'agrandit et s'organise. De nouvelles rues formant un quadrillage sont créées et pavées, des places sont aménagées. Entre 1861 et 1867, un bureau postal est installé à La Nouvelle. On y bâtit également l'église Notre Dame de Bon Voyage, dont les travaux, maintes fois interrompus, exigent 13 ans (de 1863 à 1876).

Parallèlement, la ville se transforme peu à peu en station balnéaire : à partir de 1847 on trouve à La Nouvelle un établissement de bains, des commerces saisonniers appelés « les baraques du canal ». Les dernières ont disparu en 1969, les cabines de plage font leur apparition en 1879, puis c'est au tour d'un casino en 1898. A la fin du siècle, la station balnéaire de La Nouvelle prend de l'importance et gagne en notoriété.
 
 
  
 
 
Mais La Nouvelle est aussi, et avant toute chose, un port. C'est même la raison d'être première de la commune. Pour cette raison, et pour éviter certaines confusions au niveau de l'acheminement du courrier, le Maire Paul Carrière et son équipe municipale prennent une délibération pour changer le nom du village, qui devient ainsi en 1953 « Port La Nouvelle ».
C'est dans les années 1960 que s'implantent les grands équipements du port de commerce : silo à céréales, dépôts pétroliers, dépôts de stockage de gaz, dépôt de stockage d'alcools viticoles, dépôt d'acide phosphorique. Dans le même temps, le tissu urbain s'étend en raison d'un très fort essor démographique: la population passe en effet de 2474 habitants en 1962 à 3938 habitants en 1968 et à 4554 habitants en 1975. Sortent alors de terre lotissements (lot. Musset) et résidences HLM (Cité Paul Carrière, Cités Avenir I, II et III). Entre 1962 et 1964, se construisent également une centaine de maisons (celles de la Cité des Mouettes) destinées à la population rapatriée d'Algérie.
 
Les effectifs scolaires suivant la même courbe ascendante que la population, on ouvre en 1969 un collège d'enseignement général dans des bâtiments préfabriqués. On construit également au début des années 1970 l'école primaire André Pic et la maternelle Alphonse Daudet.
 
    
   

agenda

  • animations février 2018
    Du 02/02/2018 au 28/02/2018 
    animations février 2018 consultez le programme
  • CARNAVAL
    Le 25/03/2018 
    CARNAVAL Dimanche 25 mars sur le thème des comédies musicales départ 15h du parking Jean Monnet
  • L'Odyssée du Jazz
    Du 19/02/2018 au 30/04/2018 
    L'Odyssée du Jazz Le Pôle Culturel présente: "L'Odyssée du Jazz" consultez le programme:
  • Port-La Nouvelle Magazine
    Du 09/01/2018 au 31/12/2018 
    Port-La Nouvelle Magazine Votre magazine d'information de votre ville en ligne

Météo

Lundi 19 Février
soleil
Min 8 °C
Max 11 °C
Vent CALM calm km/h
Mardi 20 Février
averses
Min 5 °C
Max 11 °C
Vent WNW 41 km/h
Mercredi 21 Février
soleil voilé
Min 2 °C
Max 10 °C
Vent NW 28 km/h
Jeudi 22 Février
vent
Min 2 °C
Max 9 °C
Vent WNW 38 km/h
Vendredi 23 Février
soleil
Min 1 °C
Max 9 °C
Vent NW 30 km/h
Samedi 24 Février
soleil voilé
Min 3 °C
Max 11 °C
Vent NNW 12 km/h
Dimanche 25 Février
soleil et nuages épars
Min 2 °C
Max 11 °C
Vent NW 19 km/h

Place du 21 Juillet 1844
11210
PORT LA NOUVELLE
France
Téléphone : 04 68 40 30 30
Fax : 04 68 48 27 62
cabmaire@mairiepln.com
Office du Tourisme